mercredi 13 juin 2018

Banque Populaire : fusion avec le Crédit Maritime dans le Sud-Ouest

DR
La Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique (BPACA) vient d’officialiser sa fusion, effective au 4 juin, avec le Crédit Maritime Littoral Sud Ouest (CMLSO) dont elle possédait déjà 20% du capital.
 
« La nouvelle Aquitaine a sa banque d’ici ». C’est avec ce slogan que le Crédit Maritime Littoral Sud Ouest annonce, sur son site web, sa fusion juridique avec la Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique, effective depuis le 4 juin. Une évolution plus qu’une révolution. Les deux entités appartiennent en effet au même groupe bancaire, BPCE. La BPACA possédait aussi plus de 20% du capital du CMLSO, et les deux enseignes mutualisent déjà une partie de leur ressources, rapporte La Tribune.
 
Conséquence de la fusion : la marque « Crédit Maritime Littoral Sud-Ouest » va disparaître d’ici le mois de novembre. Plus de 20 fois plus petit que la BPACA - vingt millions d’euros de produit net bancaire (PNB) pour l’un, 408 millions pour l’autre -, le CMLSO va, au cours de cette période de transition, devoir fermer une dizaine d’agences, trop proches d’agences BP.
 
Le CMLSO n’est pas le seul Crédit Maritime à passer sous pavillon BP. En décembre 2017, les Crédit Maritime Atlantique et Bretagne Normandie ont uni leurs destinées à la Banque Populaire du Grand Ouest (BPGO), nouvel ensemble issu du rapprochement des BP Atlantique et de l’Ouest. Un mouvement de concentration qui s’inscrit dans un grand plan de réduction des coûts entamé en février 2017 par BPCE, dans un contexte de transformation numérique et de tensions sur les revenus de la banque de détail en raison des taux bas.
 

Par

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire