mardi 1 août 2017

BPCE: bénéfice en recul malgré le dynamisme de Natixis

Le groupe BPCE a dévoilé mardi un bénéfice net divisé par presque deux sur un an au deuxième trimestre, la faute principalement à un effet de base défavorable qui a effacé les solides performances de sa filiale cotée Natixis.
 
D'avril à juin, le bénéfice net a atteint 978 millions d'euros, a fait savoir BPCE dans un communiqué.
 
Un an plus tôt, le groupe avait engrangé près de deux milliards d'euros, un résultat toutefois dopé par une plus-value exceptionnelle de 797 millions d'euros liée à la vente d'actions Visa Europe. Retraité de cette transaction et de divers autres effets exceptionnels, le bénéfice du groupe mutualiste ne recule plus que de 6,4% à 1,03 milliard d'euros.
 
Le produit net bancaire (PNB, équivalent chiffre d'affaires) du groupe mutualiste s'affiche, en revanche, en hausse de 3,61% à 6,05 milliards d'euros en données publiées (+4,7% à 6,1 milliards d'euros en données retraitées).
 
Sans surprise, le groupe a souffert une fois encore des taux bas, qui mettent sous pression les revenus de la banque de proximité, division rassemblant notamment les activités de banque de détail de l'ensemble des réseaux du groupe.
 
Le chiffre d'affaires de cette division a stagné à 4,06 milliards d'euros et le résultat avant impôts s'est légèrement effrité.
 
- Banque de détail encore sous pression -
 
Par réseau, Banque Populaire a enregistré un résultat avant impôt de 423 millions d'euros, en hausse de 1,3% par rapport au deuxième trimestre 2016, pour un PNB quasiment stable (+0,5%) à 1,6 milliard d'euros.
 
Caisse d'Epargne a vu pour sa part son bénéfice avant impôt augmenter de 3,2% à 521 millions d'euros, pour un PNB également stable (-0,1%) à 1,8 milliard d'euros.
 
Une situation qui n'est d'ailleurs pas près de s'arranger: "on va rester avec une banque de proximité sous pression en 2018 et probablement en 2019", a averti François Pérol, président du directoire de BPCE, lors d'une conférence téléphonique.
 
Pour ne rien arranger, le groupe a vu sa facture fiscale presque doubler en un an.
 
D'où l'importance de la refondation du maillage régional du groupe, engagée depuis 2016, qui lui permet de dégager des économies de coûts grâce à la fusion entre caisses régionales.
 
Au total, cinq opérations de fusions ont été engagées, a rappelé M. Pérol, indiquant qu'il en restait encore deux d'ici 2018 pour aboutir au final à 27 caisses régionales (12 Banques Populaires, 15 Caisses d'Epargne) contre 37 initialement.
 
- Natixis caracole avec les marchés -
 
BPCE a toutefois été soutenu par les solides performances de Natixis, sa filiale cotée, qui a dévoilé des résultats en forte hausse et nettement meilleurs que prévu, portés par sa division de financement et d'investissement ainsi que son pôle épargne.
 
D'avril à juin, le bénéfice net de Natixis a atteint 487 millions d'euros, en progression de 28% sur un an, a annoncé la banque dans un communiqué.
 
Ce résultat est clairement supérieur aux prévisions des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui ne tablaient en moyenne que sur un bénéfice net de 356 millions.
De son côté, le produit net bancaire de cette filiale a gonflé de 9% sur un an, à 2,4 milliards d'euros, faisant là aussi mieux qu'escompté.
 
Dans le détail, Natixis a profité de l'excellente dynamique de la division de financement et d'investissement, sa principale source de revenus, qui a notamment réalisés de florissantes affaires dans les opérations de marché.
 
Le pôle épargne, qui rassemble la gestion d'actifs, banque privée et assurance vie, a également fait des étincelles, profitant entre autres de la montée en puissance de la distribution de produits d'assurance vie par les Caisses d'Epargne.
 
Coté solvabilité, le ratio de fonds propres "durs" du groupe BPCE a atteint 14,7% à fin juin, contre 14,3% fin décembre. Plus cet indicateur crucial se renforce, plus la banque dispose de ressources importantes proportionnellement à son bilan pour faire face aux coups durs.
 
Par Benoit TOUSSAINT, Carole GUIRADO - lerevenu.com/
                                        
Publié le 01/08/2017 à 20:12 - Mis à jour le 01/08/2017 à 21:00

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire